Claude Chantereau Président de ligue, mais pas que…

L’attirance de notre Président de Ligue Claude Chantereau pour les chiffres n’est un secret pour personne.
J’en veux pour preuve les nombreux postes qu’il a occupé jusqu’à maintenant en tant que trésorier d’association. Actuellement encore, il garde un œil avisé et bienveillant sur les finances de la ligue aux côtés de son ami Jean Castano et de l’équipe du conseil de ligue.

Comme si cela ne suffisait pas, il vient tout récemment d’accepter une mission nationale à la demande du Président Christian Palierne.

Et voici la naissance de la CAGID, Commission d’Aide à la Gestion des Instances Déconcentrées (CAGID) qui a tenu sa première réunion dimanche 26 novembre 2017 dans les locaux de la ligue AURA à Bron.

Le groupe se compose de 4 membres :

- le Président Claude Chantereau, Président de la ligue Auvergne-Rhône-Alpes

- Kevin Vanlioglu, élu fédéral, trésorier général adjoint et Président du comité départemental du Doubs

-  Patrick Beaussard, Président de la ligue Ile de France

-  Hadrien Raulet, expert juriste

La commission a pour objet :

  • L’analyse des comptes annuels des ligues et comités
  • L’élaboration des ratios et tableaux de bord
  • D’établir une synthèse des analyses, avec mise en place de signaux d’alerte et de recommandations
  • L’assistance des ligues dans les domaines financiers
  • D’Intervenir pour des missions particulières
  • La formation des équipes comptables

Cette première réunion aura permis de définir le cadre d’intervention de la commission, avec entre autres la répartition des ligues entre les membres, l’inventaire des données déjà reçues, ou bien encore la définition des modalités d’harmonisation des données financières.

La commission souhaite également s’enrichir des connaissances auprès d’autres fédérations. Ainsi après une visite à la fédération française de judo il y a une quinzaine de jours, Claude Chantereau envisage de se déplacer à la fédération de badminton.

Sa curiosité, sa motivation constituent de puissants moteurs de son engagement bénévole, et c’est tant mieux pour notre discipline.