Bienvenue à Fréderic GUERIN, motivé par la réussite des sportifs au sein d'un collectif passionné par le ping...

 

A 44 ans, j’ai passé plus de la moitié de ma vie dans une salle de tennis de table et j’en suis fier.

J’ai commencé « le ping » à Antibes à l’âge de 17 ans et en 5 ans suis monté au classement 20 (ancien système de classement qui équivaudrait à un n°500 actuel).

J’ai tout de suite aimé l’état d’esprit et les valeurs qui m’ont été transmises par mes entraineurs de l’époque. On y prônait :

  • Un investissement personnel.
  • Un entrainement dur pour rendre la compétition facile.
  • La cohésion d’un groupe dans la pratique d’un sport individuel.

Cette « Team », avec en chef de file Christophe Legoût, était gérée par un président investi et proche des joueurs (Bernard Grosso). Cette équipe représentait l’image que j’ai encore maintenant du sport de haut niveau (joueur, entraineur, dirigeant). Cette image qu’on est rien sans les autres.

Passionné, j’ai très vite pris le chemin de la transmission. J’ai entrainé sur la Côte d’Azur, en Vendée et dans le Rhône. Ces expériences m’ont permis d’arriver au poste de responsable Pôle espoir Auvergne Rhône Alpes.

L’objectif consiste à accompagner la progression de nos meilleurs jeunes, de me rapprocher des clubs formateurs, et d’apporter mon aide aux dirigeants et parents d’enfants motivés par la réussite sportive.

Comme vous le voyez je crois en la réussite d’une « team Auvergne Rhône Alpes ».

Mon dicton qui est également une philosophie de vie :

« Déjà essayé, déjà échoué. Peu importe, essaie encore, échoue mieux. »

Samuel Becket.